Michel Colmant

Parcours pédago-sportif...

Ayant eu la chance de grandir en milieu rural, mes premiers terrains de sport et de rencontre avec dame nature, furent les champs, prairies et surtout terrils proches du quartier de la gare à Dour...devenu aujourd'hui haut lieu d'un célèbre festival.

Avec les copains d'alors, au fil de nos explorations diverses, tout était prétexte pour grimper, courir, sauter, ramper,...sans le savoir, nous pratiquions le si libre et complet hébertisme, que nous complétions allégrement par de belles et longues randonnées en vélo et parfois aussi un peu de " castagne ". A l'époque, il n'était pas encore coutume de se rendre dans les salles de sport pour se défouler.

L'adolescence venue et l'apparition d'un certain Bruce Lee sur les écrans (de cinéma !), m'amena, début des années 70, vers la pratique du judo et surtout du karaté.

Un rien plus tard, je ne pus échapper à l'avènement du jogging et aux prémices du développement des salles de musculation (à Tertre, dans une salle avec du matériel 100% fabrication maison par un culturiste soudeur...ah, la belle époque !).

Au terme des humanités, après une expérience de travail en tant qu' employé, je réalisai vite que ce type de travail en milieu cloisonné ne me convenait pas et je pris la sage décision de reprendre en septembre 80 des études de...prof de gym.

Je profitai de ce temps de latence pour compenser mes lacunes en natation,discipline qui me permit d'obtenir plus tard mes brevets ADEPS de sauveteur et d'aide-moniteur en natation et servit aussi de sujet de mémoire.

Pendant mes 3 années d'études, j'eus la chance de fréquenter le club Hémérocallis de Mons, devenant ainsi pratiquant et aide-moniteur ADEPS en gymnastique sportive pendant près de 5 ans.

En plein bel âge où rien n'est physiquement impossible, j'alternai gymnastique, jogging, natation, aérobic (la grande époque de Véronique et Davina !), ainsi que la danse modern'jazz (+ autres...eh oui, il y a de Fred Astaire en moi !).

Ces diverses disciplines me permirent d'appréhender l'importance de la rigueur technique propre à toute activité physique.

Entré parallèlement dans le monde du travail comme professeur d'Education physique, je pus parfaire mes compétences dans l'art délicat d'enseigner. Ce fut aussi l'occasion de m'adonner, notamment lors de formations continues, à divers sports et nouvelles activités.

Cette période charnière de mes 22-35 ans, la soif de toujours découvrir du nouveau...et la chance d'avoir une épouse très conciliante, me permirent aussi de vivre de multiples autres expériences : la gestion du " Belvédère " (piscine/tennis) en période estivale à Dour, l'obtention de divers monitorats : auto-école, secourisme, jury et formateur en sauvetage...

Je repris ensuite goût aux sports de combat et devins aide-moniteur ADEPS en Savate/boxe française et teins un club durant 5 ans.

Ma curiosité permanente m'amena ensuite à goûter à quelques disciplines comme l'enduro ou la plongée sous-marine, mais la charnière 35-45 ans fut moins évidente : obligations diverses (travail, famille, maison,...), nouvelles fonctions (directeur de fédération sportive scolaire et conseiller technique ADEPS), rappels à l'ordre du système musculo-articulaire, paresse naturelle,...prirent le pas sur mes passions sportives.

La marche nordique.

C'est en 2006, au hasard d'un contrôle d'un examen en sauvetage à Liège, que je découvre une publicité pour la marche nordique. A la recherche d'une activité qui soit efficace mais moins traumatisante que le jogging, je fais immédiatement le rapprochement qui peut exister entre cette discipline et le ski de fond, qui, je le sais, est un grand brûleur d'énergie.

Accompagné de Marie-Christine, j'embraie sur une initiation et assez rapidement je poursuis les cours de " Basic Instructor ", technique ALFA®. Après avoir sérieusement expérimenté en solo la technique, je lance mes premiers cours au printemps 2007.

L'asbl Mielikki verra le jour en décembre 2008.

Je suis persuadé que la discipline n'en est qu'à ses premiers balbutiements et que de nombreuses pistes restent encore à exploiter avec la marche nordique, tant au niveau technique que méthodologique.

En tant que secrétaire de la LFBMN et aujourd'hui chargé de mission pour le service formation des cadres ADEPS, j'entends bien participer à cette évolution. Je m'y attelle déjà au sein des cours que je dispense, et fort de l'expérience acquise ces 6 dernières années, je propose dès la rentrée de septembre 2012 une toute nouvelle approche d'apprentissage.